La couture n’aime pas le rush !

Attention : lol « Les personnages et les situations de ce récit étant purement fictifs, toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ou ayant existé ne saurait être que fortuite.Le but n’étant aucunement de vous faire culpabiliser sur votre façon de faire ou de ne pas faire.  je ne voudrais pas que certains de mes propos blessent des gens alors qu’ils ne sont pas personnellement visés. L’important n’est pas de convaincre mais de donner à réfléchir. »

La couture n’aime pas le rush !

Définition du rush : un effort violent comme dans « le rush des coureurs sur la ligne d’arrivée. Une accélération de dernière minute afin de conclure.

J’avais l’habitude d’être tous les jours dans le rush lorsque je travaillais chez Quick mais c’était il y a fort longtemps. Il fallait faire tout vite et bien dans un minimum de temps. Maintenant dans les rare fois ou je vais manger dans un fast-food et que j’observe les autres rusher je me dit que c’est un job de fou. souvent, la plupart du temps si on ne vérifie pas son sac, son plateau il manque toujours un truc. Et c’est normal c’est très difficile de faire les choses parfaitement dans l’urgence.

Dans l’idée cela ressemble un peu à cette image.

Faire un costume dans l’urgence c’est s’exposer à rencontrer une peau de banane et pas qu’une en fait lol

Finir vite c’est souvent synonyme de bâcler.

L’expérience m’a démontré que sortir un costume dans l’urgence ne donne pas de bons résultats.

S’il y a un truc avec lequel on ne peut pas tricher c’est le temps.

Mais alors comment faire pour ne pas être dans le rush ?

Il suffit simplement de se mettre en retard. Mais qu’est ce qu’elle dit la petite dame ?

Qu’il faut se mettre en retard pour prendre de l’avance !! Il faut accepter le fait que si un costume ne peut pas être sorti dans les temps alors il faut rallonger le délai soit en utiliser un autre.

Du coup on finit par être ensuite en avance pour le prochain événement, ce qui permet de commencer entre temps un nouveau projet et de conserver ainsi cette marge de temps.

En pratique ça donne quoi ? dans mon cas j’ai choisi de n’aller à aucune convention avec celle de Grenoble ce qui m’a laissé assez de temps pour terminer mes quatre costumes, avec le temps qui me restait j’ai pu commencer raiponce qui sera prête pour le 3 juin. Ensuite j’attaquerais Jasmine qui l’espère sera prête pour valence et si non pour Chambéry.

Différents exemples :

Il y a eu un jour cette semaine ou j’ai bossé sur les manches de raiponce. J’ai passé deux heures à faire de la couture main et puis dans l’après-midi, le couture a glissé et le voile avec lui, j’ai dû refaire les deux manches en utilisant une autre méthode. Si j’avais été en rush cela aurait été un drame.

Lors de la convention d’Albertville j’étais en cendrillon, j’ai fini ma robe sur le fil et sans essayage. Mais qu’elle catastrophe au niveau du décolleté : il remontait trop, il avait des plis et j’étais très mal à l’aise avec celui-ci.

Prendre son temps c’est un gage d’avoir de jolies finitions, de pouvoir trouver des solutions quand on est face à un problème, c’est aussi pouvoir faire des essayages.C’est aussi éviter les regrets du genre : » mais qu’est ce que c’est moche »parce que  les défauts sur les photos cela ne pardonnent pas !Photoshop n’arrange pas tout ! Penser à vous donner du temps. Commencez votre projet quelques mois avant votre événement. Pensez qu’il peut il y avoir des imprévus dans votre vie qui pourrait ralentir l’avancer de votre projet.

Ne vous y prenez pas à la dernière minute. La couture doit rester un moment de plaisir et on ne prend pas de plaisir à finir tout vite.

C’était la phrase de la semaine, en direct de chez Fubukimorisan, je vous dis à très vite pour un nouveau sujet !!

La semaine prochaine:-pourquoi tu n’ouvres pas ta boîte?

-La confiance en soi
-être zen quand on coud
-Repasser oui mais pourquoi?
-Comment stoker ses costumes et son matériel
-Peut-on tout concilier: boulot, enfant, couture?
-Doit on dépenser beaucoup pour obtenir un costume de qualité?
-je veux coudre oui mais par quoi commencer
-Le net: entre convivialité et cruauté!
-pourquoi tu n’ouvres pas ta boîte?
-se documenter une étape décisive.
-être en concurrence avec soi pas avec les autres!
-ce projet est bien trop difficile pour moi.
-L’intérieur doit être aussi beau que l’extérieur !
-Les séances photos.
-Le prêt des costumes
-Les grands projets de L’été: pourquoi?
-Se trouver une ligne conductrice

et plein d’autres trucs …

 

Laisser un commentaire