Le projet Lady oscar : L’épée, son fourreau et le porte épée, l’écharpe

Voici l’épée de cour : lest une arme créée dans la deuxième moitié du xviie siècle et utilisée encore jusqu’au début du xxe siècle. Plus courte que son ancêtre (L’épée rapière) et exclusivement ou presque conçue pour l’estoc, elle est reconnaissable à sa garde en figure de huit. Évolution toute en finesse et en rapidité de l’ancienne rapière, elle est quasiment réservée au duel et aux entraînements et compétitions dans les salles d’armes : elle n’apparaît que très peu sur les champs de bataille, où on lui préfère le sabre pour la cavalerie et la baïonnette pour l’infanterie, par ordonnance de Louis XV en 1767. (source wikipédia)

Pour rentrer en convention, il faut que l’épée ne soit pas dangereuse  !!! j’ai  donc opter pour l’épée en plastique en espérant que cela soit suffisant  !! 

j’au utilisé le même apprêt de pour mon blaster princesse leïa, l’épée était toute grise et mate 

puis je l’ai bombé à l’acrylique doré, pour qu’elle brille un peu plus j’ai appliqué une fine couche au pinceau et aux doigts d’acrylique doré irisant .

La lame a été peinte avec  de la peinture pébéo en bombe couleur chrome 

J’ai ajouté ensuite une couronne récupéré sur un porte clef, elle est fixée par un morceau de  worbla !! j’ai ajouté des demi-perles sur le tour de la pièce. 

J’ai collé les strass et ajouté un joli pompon rouge 

pour le porte épée cette  documentation m’a beaucoup aidé  !! 

je me suis servie de la version anglaise de  1750 première image  !!  oui je sais je n’ai pas opté pour une version française. J’ai utilisé des boucles et des brides de cuir récupérées il ya quelques moi sur mes vieilles bottes (il faut récupérer ce que  vous pouvez avant de jeter, ça peut toujours servir !!). J’ai fabriqué la pièce conique avec du simili cuir cousu sur de la mousse, doublé par du coton à l’intérieur  ! 

tout est repeint a l’acrylique : mélange de doré et de marron  pour obtenir un joli marron cuivré  ! 

l’écharpe est  réalisé avec  du voile Marocain sur laquelle j’ai ajouté un galon frangé écru et brodé des perles tubes, rondes et doré:

 

pour le pantalon j’ai utilisé la  méthode  ici : http://costumes-urbains.com/?p=5565

Il est en jersey milano, comme il est quand même transparent, je porterais un collant blanc en dessous  ! 

je n’ai pas choisi de faire une version historique de celui ci afin  de reproduire au mieux  ce que je voyais sur le model de base : un pantalon  ultra moulant blanc  !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :