Xena princesse guerrière :les chaussures

Une fois n’est pas coutume, j’ai décidé de commencer par le bas et de remonter ensuite.J’ai choisi de commencer par ce qui me semblait le plus difficile dans ce projet , ou du moins par ce que je ne savais pas faire.
J’ai eu beaucoup de chance sur ce coup là, j’ai trouvé assez rapidement ce que je cherchais et à ma pointure, sur ebay en occasion. Acheter des chaussures neuves pour les découper ensuite était hors de question. Pour 12 euros, frais de port compris j’ai acheté ces bottines plates. Le seul doute que j’ai eu c’est sur la matière, je ne voyais pas si c’était du daim ou du cuir. A La réception du colis j’étais vraiment heureuse de constater que c’était du cuir . J’étais sauvé et pour les assortir et pour les teindre.

J’avais fait des photos de toutes les étapes de réalisation, mais la carte Sd démontre téléphone et j’ai perdu une partie des photos du projet Xena. Il faudra  donc   pour quelques étapes  se contenter du descriptif.

La première chose que j’ai faite c’est un patron de ma jambe avec du film alimentaire et du scotch marron, j’ai tracé avec le marqueur les ligne arrière, devant et coté. J’ai choisi de suivre les lignes naturelle des chaussures. J’ai découpé les pièces et reporté sur mon papier nappé et j’ai réalisé plusieurs essais avant de trouver la version définitive .

j‘ai découpé la partie haute de la chaussure (cheville) et  j’ai  découpé la partie œillets pour éviter  d ‘être gênée lors de la pose des autres œillets


J’ai choisi d’assortir tous éléments en utilisant le même simili cuir.
Ce simili cuir est fantastique parce qu’il est souple mais avec un peu de tenue, le soucis c’est qu’il est tendre, marque beaucoup et ne laisse aucune place à l’erreur. Il est impossible de découdre sans laisser des traces.
Dans ce cas précis j’ai posé mes œillets directement sur le cuir et j’aurais du le stabiliser avec du thermocollant, parce que les œillets on coupé le simili cuir. J’ai donc choisi de mettre un bout de scotch américain entre l’œillet et la rondelle. Ce n’est pas très joli et pas aussi fonctionnel que du thermocollant mais cela a fait son job.

Voici une photo des  bottes de la série:https://www.yourprops.com


Je suis très fière de la courbe mollet, j’ai un mollet fort et c’est l’enfer de réaliser un joli mollet sans plis, ajusté qui tient au mollet.
J’ai eu la chance de trouver une photo des chaussures originales vu de dos: https://www.yourprops.com


Les rivets sont en fait des attaches parisienne couleur bronze antique. Le lacets en cuir est cousu à la main sur la chaussure.
L’ouverture dos est fictive c’est un trompe-l’œil.


  • .Pour teindre les bottines j’ai utilisé de l’acrylique (un mélange de marron et de noir) que j’ai
    tamponné à l’éponge .
    Pour coller les différentes parties sur la chaussute, j’ai opté pour la néoprène.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :