Posts Tagged ‘1780’

tutorial : la chemise à la reine partie 3

Analyse du projet :

canaliser votre énergie sur un seul  modèle unique dans un premier temps.  Il n’est jamais bon lorsque l’on débute de piocher des éléments  un peu de partout.  Choisissez un modèle qui correspond  en majorité à votre idée ou sur lequel il y aura très peu de chose  à modifier.

Apprenez à regarder une toile en détail et non plus en globalité.

j’ai choisi cette toile référente. Mais pour la chemise  à la reine, vous en trouverez bien d’autre.

Que voit -on sur le tableau dans un premier temps?


  • une robe exclusivement blanche
  • une ceinture bleue marine

Que voit on dans un second temps?

  • une robe composé d’un manteau et d’une jupe 
  • il n’y a pas sur ce modèle de volants sur le col
  • les manches sont bouffantes
  • il y a des noeuds sur les manches
  • La manche est fractionné en deux morceaux bouffant
  • Le tissu semble très fluide et souple , il inspire  à la légèreté
  • Le tissu n’est pas vraiment transparent ou du moins il a été rendu opaque  (un jupon blanc en dessous ? )
  • La robe  a du volume et donne un aspect cloche et non droit  
  • La robe  a de la tenue et n’est pas ramollo et flasque. 
  • Elle s’ouvre devant 

Marie Therese and Louis Charles by Ludwig Guttenbrunn

comment obtenir  ce résultat?

les évidenses:

le  tissu externe est fluide il  doit donc le rester, la tenue doit se jouer en dessous et  non pas sur le dessus.

pour obtenir du volume au niveau de la taille : il doit il y avoir un  coussin (pouf faux cul ou cul de paris)

donc il y a un coussin, un jupon blanc rigide, une jupe fluide et la chemise à la reine fluide. 

on pourrait se dire qu’elle  n’a pas beaucoup de métrage , mais au vu du nombre de pièces qui la compose et  des fonces qui forment les plis . Il en faut quand même  pas mal ^^

donc en résumé : il me faut

pour le Coussin:

coton, ouate et ruban

pour le jupon rigide:

coton blanc et ruban

pour la jupe et la chemise  à la Reine

un tissu fluide, léger et un peu transparent en grand métrage, du ruban

pour le chapeau et la ceinture:

un tissu contraste


DT1992

Voici ce qui se rapproche le plus de nos deux tableaux

rc

tutorial : la chemise à la reine partie 2

La chemise à la reine : coachez-vous !

Face aux autres:

Dans un premier temps, les gens autour de vous peuvent se montrer peu compréhensifs:

Pourquoi tu couds cela ? Fais donc  une tunique

C’est de l’argent gaspillé

Tu ne pourras jamais le porter

 Il faut se dire que chacun fait comme il veut, et d’ailleurs  à quoi cela peut il servir de fumer par exemple?

Donc blindez-vous, votre courage et votre persévérance feront la différence:

Toutes les raisons sont bonnes pour coudre ce genre de projet:

Un évènement : mariage, bal costumé, reconstitution

Apprendre la technique

Porter une fois la robe de ses rêves

Et dans le fond, on s’en fiche : l’important c’est d’avoir du plaisir à la faire et de la fierté lorsque l’on a fini

N’attendez pas de la reconnaissance  vis à vis d’autres personnes.

 Cela arrive mais c’est très rare. De plus  vous faites ce projet pour vous et pas pour les autres, pensez y fermement  tout du long, cela évitera que vous ne soyez influencé par les autres et que votre projet finisse par ne plus vous ressemblez

Enfin vous aller sûrement rencontrer des gens qui vont tenter de vous décourager :

Vous entendrez :

« Ah mais quel courage, c’est vraiment trop (très difficile) »

Ou

« Pourquoi ne démarres  tu pas par quelque chose de plus simple, à ta porté »

Ou

« Il faudrait des années pour t’expliquer cela « 

Vous aurez aussi la version école  ou  du diplômé  qui va vous faire l’étal de son savoir  ^^ en couture et contredire tout ce que vous ferez et direz. Uns chose est sûre : On peut se dire couturier sans diplôme. C’est un métier que l’on peut apprendre en autodidacte, je suis autodidacte. Il n’y a aucune méthode meilleurs que celle que vous allez vous même mettre en place. Votre  organisation vous appartient.  On peut  apprendre de tout le monde et même de vous  ^^.  N’ayez pas peur de ne pas faire comme les autre: ça marche temps mieux, cela ne marche pas  et bien recommencez autrement. Pensez à l’artisan ébéniste qui transmet son savoir ancestral de père en fils, il ne donne pas de diplôme mais une technique familiale.

Et puis on a tous passé des diplôme et le principe est toujours le  même : il ya un gouffre entre ce que l’on apprend  à l’école et la façon dont s’est réaliser et mis en place ensuite.

Pourquoi autant de négativité? Je n’en sais rien.

Peut être que ces personnes la on peur que des débutants puissent réussir la ou ils ont échoués

Peut être aussi que de peur que  l’on leurs volent leurs talents, il ne préfère tout cacher pour éviter de se faire surpasser.

Peut être aussi que parfois  ils ne peuvent pas expliquer ni montrer face à leurs ignorances ou a leur dedans qui est finalement trop bricolé.

Bref ne vous arrêtez pas  à cela. Si vous vous êtes fixé vos objectifs et que vous assumez  vos raisons. Tout ce que vous pourrais lire sera bénéfique pour vous.

Face à vous même

La première chose  que l’on doit  penser lorsque l’on démarre ce genre  de projet, c’est qu’il ne faut surtout pas l’attaquer dans sa globalité.  Pour vaincre  chaque problème, il suffit de les résoudre les un s après les autres tout simplement.

Ce genre de projet c’est comme un puzzle:

Pensez que vous êtes devant votre puzzle  1500 pièces et que vous devez bien l’attaquer par quelque chose; Chaque petit morceau va former au final un tout.

De même que Rome ne s’est pas construite ne un jour, votre projet peut être prendre des mois, et alors?  Un projet terminé en  1 semaine ou  15 jours n’a que peu de valeur, il vaut mieux prendre son temps et faire les choses correctement. Le projet n’en aura que plus de valeur au final.

Il faut commencer par les sous vêtement : non pas parce que ce sont les vêtements que l’on enfile  en premier mais parce que c’est  un peu comme les fondations d’une maison. On construit par dessus.

Cela va vous permettre d’éviter les erreurs suivantes:

Jupon trop court, pas assez large, corset trop haut, corsage trop étroit et….

On fabrique ses sous vêtement et on ajuste dessus  ^^.

Voilà un bon début :   on a une piste  pour pouvoir démarrer  ^^

Ici ce sera donc: coussin, jupon et jupon puis corset (option) et enfin chemise.

Dans un deuxième temps il va falloir  évaluer le métrage.

Mais pour cela  il faudra réaliser le patron.

On ne peut pas acheter le tissu avant d’avoir étudié son patron ^^

Étudier son patron c’est mettre à plat toutes ses idées de constructions et de réalisations. Afin de pouvoir acheter tout le matériel nécessaire au projet. Cette phase là est importante:

En schématisant cela donne ceci :

1) on observe le patron

2) on évalue chaque détail et marque  pour comprendre  à quoi cela sert.

3) on écrit sur papier les différentes étapes de réalisation

Le tissu:

L’éternel débat : pour faire de l’historique il faut acheter du tissu d’époque ^^

Oui … même rengaine tout le temps. Sauf que franchement  sur ce genre d e projet il faut 15 à 20m de tissus   à disons  10 euros le m, cela fait cher payer pour démarrer.

Voilà ce que je vous dis:

N’ayez pas honte d’acheter du synthétique pas cher sur votre marché, il va vous permettre de vous faire la main, de ne pas avoir peur de louper et  de pouvoir apprendre  pour pas cher.

Il vaut mieux une belle robe bien  conçu  dans du tissu pas cher, qu’un truc raté dans de la soie. Quand on rate  20 m de soie, on a de quoi ne plus avoir envie de recommencer  quoi que ce soit ensuite  ^^

Il faut apprendre  à être sûre de soi et ensuite se lancer  sur du tissu  cher  ^^ la technique cela s’apprend et les beaux tissus ne cache pas  les défauts  ^^

Donc le synthétique est  mon ami, il n’est pas cher, il est sympa et facile d’entretient, il fait parfois illusion et  on en trouve partout  ^^

Vous l’avez compris sur ce genre de projet : votre force de caractère et votre  motivation   feront  la différence.

Ne vous imposez pas de contraintes inutiles et ne laissez pas les autres vous en imposez. Restez maître de votre bateau, c’est vous qui dirigez votre barque  toujours pour que ce soit une croisière et non pas une galère sans fin.

dernier conseil et pas des moindres: si vous ressentez le moindre petit agacement c’est qu’il est temps d’arrêter pour la journée ,  il ne faut pas hésiter  à laisser en plan son projet  un petit ou long moment, pour prendre du recul dessus. On s’apaise, on réflechis , on se recentre et on reprend  ^^

Je ne parle jamais de mes projets  ni de ce qui  me motive, ni pourquoi je suis allée dans ce sens. Cela m’a valu d’être traité d’ignorante, incapable  de donner des conseils aux autres.

Je vais par ce tutoriel vous démontrer que la couture est facile et simple si on choisi de le faire avec cœur et  générosité et que l’historique peu devenir à la porté de tous  ^^

tutorial : la chemise à la reine partie 1

Préparation

Pour démarrer cette série: Tutorial intégral réalisation chemise à la reine  voici un article pour comprendre ce que ce vêtement pouvait représenter. Cela peut paraître pompeux et  longue mais vous verrez que vous avez tout à y gagner, en vous informant et en effectuant des recherches avant chaque démarrage de projet.

Sachez qu’il ne suffit pas de se contenter de ce que « l’assidu » des forums pourra vous dire: c’est souvent du téléphone arabe, et au final  cela débouche sur de la peu prés ou du dérivé qui n’a plus rien à voir avec  le sujet du départ.

Cela vous permettra

  1. De  ne pas vous perdre
  2. De comprendre
  3. De prendre des initiatives
  4. D’avoir votre jugement sur le sujet
  5. D’aider les autres
  6. D’argumenter
  7. D’exister tout simplement afin de ne pas simplement admettre
  8. De vous enrichir et de vous cultiver  pour progresser sur un  projet suivant  😉

Donc lisez, surfez, regardez, observez, buvez, analyser et réalisez …

Pour réaliser  un costume il faut  pouvoir le situé tant dans le temps que dans le contexte. Il faut aussi  comprendre la psychologie des personnages. Il ne suffit pas de lire et de reproduire. Il faut qu’il se dégage  une vraie volonté de donner vie à son tissu. Reproduire historique c’est avant tout donner une histoire  à un vêtement contemporain. C’est souvent oublié au moment de la réalisation.

La Chemise à la reine

Antoine-Laurent Lavoisier et sa femme, par Jacques-Louis David, 1788

DT1992.jpg


Le dictionnaire de Jaubert la mentionne dés  1978 sous le nom  de chemise  à la reine avec cette définition:

« Fausse robe n’ayant pas de queue ».

Plus de robes riches, plus de garnitures, plus de manchettes à trois rangs (engageantes)

Au moment où Marie-Antoinette a présenté la chemise à la reine, elle avait déjà commencé une série de révoltes contre le rituel et la structure de la vie de cour français. Des actions telles que l’abolition de la toilette du matin, le petit Trianon lui a permis d’échapper  aux conventions et à la vie tumultueuse de l’aristocratie. Elle en a été très ouvertement critiquée.

Dans ces rébellions, Marie-Antoinette a tenté d’acquérir une autonomie personnelle. Avec un mariage non consommé qui est resté pendant sept ans et un manque d’influence politique avec son mari, Marie-Antoinette voulait gagner un pouvoir qu’elle n’avait pas dans  d’autres aspects de sa vie. Grâce à son mode et style de vie décadent, elle a tenté de transmettre un personnage puissant. Ce désir d’un sens de l’autonomie personnelle et de l’individualité est représenté dans la chemise à la reine, célèbre dans le monde présenté dans un portrait très controversé par Élisabeth Vigée-Lebrun. Les artistes peintres bien qu’ils représentent souvent les choses à leurs idées, sont souvent une vraie source d’information concernant la texture et les rendus; n’oublions pas  qu’ils étaient l’outil photographique de l’époque. Contrairement  aux portraits traditionnels des reines  françaises, Vigée-Lebrun a enlevé toutes les références au roi, décrivant Marie-Antoinette en tant que   personne unique, un  individu propre sans le caractère politique du rôle de reine: une épouse, une mère,  une femme, une amante. Un portrait finalement un poil féministe. La haine de Marie-Antoinette pour la structure et le rituel de la vie de cour à Versailles est symbolisée dans la nature non structurée et simple de la chemise  à la reine. Ce style plus simple qui a un esprit  plus démocratique, moins onéreux aurait du plaire au peuple.  Mais cette simplicité ressemblait à une chemise, le sous-vêtement de base porté par toutes les femmes. Le public pensait que leur reine avait été peinte dans sa culotte, une notion très choquante. Elle est traitée de reine lubrique et paillarde.

MArose-copie-1.jpg

Deux versions existent:

La version droite : en une seule pièce droite qui s’enfile par la tête à la manière d’une chemise de nuit,

Elle est cintrée par la ceinture  qui est souvent colorée

duchesse-devonshire-suite-L-2

La version ouverte sur le devant: réalisé en deux pièces à la façon d’un manteau.  Froncée sous poitrine et taille que l’on peut voir dans le livre de norah Waugh

rc

Elle  est  exclusivement blanche  ou écru. Le blanc est synonyme de simplicité paysanne de retour aux sources et à la nature. Marie Antoinette aimait jouer à la bergère.

Les manches sont bouffantes

Elle put être garnie sur le col par des volants largement décolleté  (genre de collerette bouillonnante et ronde ou fraise)   elle peut être simple ou avec des volants bas sur la jupe (falbala)

Sans-titre-1.jpg

En dessous  il ya divers jupons. Il n’y a pas au niveau du buste  de corset  à proprement dit baleiné.  Cette robe peut se porter sans rien ou avec un blanc corset

Cette simplicité rappel les robes de style grecque, la mythologie est très prisé à cette époque, c’est  un sujet que l’on retrouve au théatre et  sur les peintures dont en voici un exemple : 

painting1.jpg

Marie_Antoinette:1788 by Ludwig Guttenbrunn

440px-Queen_Marie_Antoinette_as_Erato_in_1788_by_Ludwig_Gut.jpg

que l’on peut facilement comparé avec cette autre toile: vu que c’est le même peintre qui l’a réalisé:mMadame royal  par Ludwig Guttenbrunn

Marie Therese and Louis Charles by Ludwig Guttenbrunn

Et en dessous?avec ou pas liberté et le maître mot de cette robe 

Le blanc corset

Le blanc corset est un corset très souple: A l’époque, le corset ou blanc corset ou corps de cotte est au contraire un vêtement souple. Il peut être rigidifié par quelques baleines situées sur le devant et au milieu de dos. Il est généralement en toile piquée qui assure le maintien. Il tire son nom du fait qu’il est « blanc » de baleines – sans baleines – et non du fait qu’il soit en majorité réalisé en toile blanche qui en permet le lavage fréquent. Des manches peuvent être lacées ou cousues sur l’épaule. Il est fermé soit par laçage, soit par des épingles.

CorsetBlanc.JPG

Qui le porte et quand ? Le blanc corset est porté par la plupart des femmes « actives » (artisans, agriculteurs, petits commerçants) car il permet une liberté de mouvements nécessaire pour effectuer toutes les tâches quotidiennes qu’implique la tenue d’une maison, d’une échoppe ou d’un commerce.

cor3-.jpg

cor2-.jpg

 Le pouf faux cul ou Cul de Paris :

en complément  et pour le volume  il était possible de porter en dessous  un pouf faux cul  ou cul de Paris , mais on pouvait aussi ne rien mettre du tout

chemise-reine-6087.JPG

Le tissu:

En percale, taffetas de florence, mousseline de soie ou de coton, gaze.

La chemise à la reine est souvent accompagnée par un simple chapeau de paille avec un ruban.

Marie Thérèse  1880/1885

1780_1785_marie_therese_d-2.jpeg

    Dans ce tutorial en plusieurs épisodes :vous pourrez à votre tour réaliser: pouf faux cul, jupons, chemise  à Reine et chapeau ! Vous verrez par vous même que rien n’est impossible  à celui veut ! alors  à vos machine  et remontez le temps avec moi  ^^

Sources

A gazette des atours de Marie Antoinette

Éditions Falbalas

Modes du 18e siècle sous Louis 16 et Marie Antoinette

Empreintes de Modes

http://100associes.free.fr/

projet:robe Marie Antoinette, le corps à baleine II

J’ai donc monté la doublure puis j’ai posé le biais bas

312422 264582353563749 127559860599333 907219 140413022 n

j’ai fabriqué pour ce model des tassetes  individuelles  en suivant cette méthode:

tassettes

292803 264145250274126 127559860599333 905850 802097222 n

j’ai épinglé et fixé mes tassettes entre ma doublure et mon tissu externe, ce travail ce fait à la main

301494 264643963557588 127559860599333 907382 118650246 n

voici

301078 266731453348839 747569157 n

j’ai  enfin mis les baleines avant de refermer le haut ^^ et d’ajouter en dernier mes bretelles ajustés

307867 266334610055190 127559860599333 911564 2134625056 n

je vais placer  une guipure sur le devant  ^^

313406_268531409835510_127559860599333_918512_1826976415_n.jpg

319175_268531426502175_127559860599333_918513_1065522066_n.jpg

projet:robe Marie Antoinette, le corps à baleine I

j’ai tout d’abord agrandi et mis à l’chelle le patron que j’ai ensuite fractionné en puzzle pour pouvoir l’imprimer et le reconstituer.  Pour l’agrandir il suffit de faire un produit en croix: On imprime le petit dessin, on mesure  à combien est égale le inch en bas.

exemple sur ma petite feuille 1 inch était egale  à 0,4mm

je me demande alors  si  1 inch est egal a  0,4mm à combien est il egal pour 2,54 ( vrai inch)

cela donne 2,54×1/0,4 =2,5

ce qui veut dire que je dois multiplier la longueur et la largeur de mon  image  par 2,5 ^^,je l’enregistre , je la convertie au format pdf (clique  droit  et convertir)

 j’ai  à présent une super grande image , je peux utiliser adobe acrobat : dans ce cas au moment de l’impression je sélectionne en option:mise à l’échelle: juxtaposer toutes les pages ^^ à présent la grande image est fractionnée en plusieurs parties, que l’on imprime et que l’on reconstue comme un puzzle .

On n’a pas acrobat, on utilise ce genre de site :

http://www.lucubration.com/open-source-projects/pdf-tile-printer.html

296212 263189590369692 127559860599333 900855 950558578 n

avant de découper  mes pièces , j’ai choisi de thermocoller mon tissu: c’est un synthétique, léger et élastique; le thermocollage  va me permettre de contourner ces problème. les puristes vont crier au drame:

d’abord on  ne doit pas utiliser un tissu synthétique   car ce n’est pas historique et puis une bonne triplure peut remédier à cela.

je vous assure que parfois le thermocollage est nécessaire. Il faut juste savoir l’utiliser quand il se doit et ne pas en abuser.  J’utilise un thermocollant voile (tissé) de très bonne qualité que j’achète ici:

http://alysse-creations.info/thermocollant-maille.html

pour son mode d’emplois c’est ici

thermocollant

cela permet d’obtenir ceci  ^^ 

308198 263654373656547 127559860599333 903683 38317692 n

j’ai donc préparé toutes mes pièces , et j’ai ensuite découpé la même chose sur une triplure qui va me servir à créer les couloir en enfin pour ma doublure 

voir ici:

monter un corps à baleines

315849 263304560358195 127559860599333 901362 327341260 n

ici j’ai fixé ma triplure en faisant des points bâtis sur les bords , puis j’ai  tracé  à la machine mes couloirs 

310786 264043486950969 127559860599333 905443 263821762 n

 j’ai fais la même chose avec les autres pièces et je les ai assemblé ensemble ..

318778 264571486898169 127559860599333 907210 1158208866 n

1 15 16 17

%d blogueurs aiment cette page :