Posts Tagged ‘Bum roll’

Le projet Riding habit 1780: Le montage de la veste partie 2

Le principe est simple, la pratique un peu moins.

Principe:

Il faut coudre la doublure de la même façon que la veste.

puis on assemble endroit contre endroit par les bord (sauf celui du bas)

on retourne le tout et on enfile les manches de la doublure dans celle de la veste.

On fait deux revers pour fixer le bor des manches ou on pose un biais.

Première étape: c’est la conception de la base des manches.

Je fais une toile d’essayage pour vérifier que forme et la largeur correspondent à l’emmanchure.

Le projet Riding habit 1780: Le montage de la veste partie 2
Le projet Riding habit 1780: Le montage de la veste partie 2
Le projet Riding habit 1780: Le montage de la veste partie 2

Si la toile convient, je la conserve, elle me servira de triplure pour ma manche définitive.

Je découpe mes pièces doublures: composées d’une partie blanche (coton) et d’une partie noire (le revers de manches).

 

J’assemble mes manches doublures.

(suite…)

Le projet Riding habit 1780: Le montage de la veste partie 1

La première chose c’est de tripler la partie externe de toutes les pièces qui composent la veste : j’ai utilisé la dernière toile d’essayage pour le faire.

Le projet Riding habit 1780: Le montage de la veste partie 1

Ensuite j’ai découpé toutes les pièces qui composent la doublure dans du coton blanc. J’ai attaqué par l’assemblage des pièces de la partie haute de la veste. Pensez bien à ouvrir toutes vos coutures à l’intérieur comme à l’extérieur au fur et à mesure que vous réalisez vos coutures d’assemblage.

Le projet Riding habit 1780: Le montage de la veste partie 1
Le projet Riding habit 1780: Le montage de la veste partie 1

Le montage de la partie basse  est un peu plus complexe ! Pour assurer  un montage parfait d ela doublure j’ai choisi de  coudre puis de découdre pour recoudre ensuite certaines parties afin de marquer les plis. 

Donc  j’ai cousu endroit contre endroits la  doublure sur les  3 parties basses (deux cotés et un milieu composé des deux pièces dos) de la veste.

 

Partie dos composé de l'assemblage des deux pièces dos.

Partie dos composé de l’assemblage des deux pièces dos.

1) on assemble les deux pièces dos ensemble avec une couture de 4 cm.

2) puis on place coté externe sur coté externe la doublure et on fait une couture les reliant ensemble via la fente, la bordure du bas et les bordures cotés

3) on retourne le tout

 

4) on marque les plis au fer

On répète les étapes 2,3 et 4 pour les pièces cotés (sans la fente lol il n’y en a pas)

Le projet Riding habit, Lady Worsley :la toile de la veste

Je suis partie du patron proposé dans le livre de Janet Arnold ,Patterns of Fashion: v.1: 1660-1860.

 Le projet Riding habit, Lady Worsley :la toile de la veste

J’ai commencé par traduire toute les petites notes du patron en français.

 

ce qu’il faut noter:

X = point pour tenir les plis entre eux

_._. = milieu du pli

____ = ligne de pli (par deux, doivent se superposer l’une sur l’autre pour former le pli)

_ _ _ = là ou s’arrête le pli (limite)

 

the collar meets the shoulder seam of the jacket =le col rencontre la couture d’épaule de la veste

front flap to dotted line = rabattre sur les pointillés

 

Cut sleeve lining to herre only = couper doublure des manches ici seulement

 

Shoulder seam to here = Couture d’épaule ici

 

top sleeve : manche devant

under sleeve: manche dos

 

 

Turn back the ends of the sleeves to form the cuffs and meet the dotted line = retournez les extrémités des manches pour former les poignets jusqu’à la ligne de pointillés.

 

une interface de toile est utilisée pour rigidifier  la partie avant de la veste (jusqu’au pointillés)

 

 

 

J’ai ensuite agrandi le tout via mon photoshop et imprimé le tout avec acrobat pour former mon puzzle géant. Au passage j’ai effacé deux ou trois carreaux pour faire des économies d’encre.

 Le projet Riding habit, Lady Worsley :la toile de la veste

Soyons précis: j’ai du modifier beaucoup , beaucoup de choses. Mais j’ai conservé les grands principes:

-le nombre de pièces qui compose la veste

– les plis, leurs emplacements et leurs montages

 

-J’ai voulu supprimer la pince poitrine, mais qui au final s’est créée naturellement ! Ce qui est une bonne chose, puisque que cela m’a démontré que mon patron au final été correcte et tombait parfaitement.

-J’ai beaucoup utilisé le moulage pour pouvoir adapter la forme du patron original à celle que je voulais obtenir.

-J’ai réalisé 7 toiles d’essayages !

 

Le moulage nécessite beaucoup d’essayage, lorsque j’estime que la correction est bonne, je recommence une nouvelle toile en apportant les modifications de la précédentes sur papier .Je reporte sur papier à chaque fois : 7 toiles = 7 patrons papier . Je règle un problème à la fois sur chaque toile (ex: si je travail la pince poitrine, je ne fais que cela sans regarder le reste). Pour éviter de générer d’autres problèmes qui peuvent rajouter de la difficultés ou créer des erreurs.

j’ai commencé par travailler la partie haute de la veste et j’ai attendu que le patron soit parfait pour attaquer le bas.

 

Le haut:

J’ai travaillé  les coutures apparentes (vers l’ extérieur)

 

1) j’ai d’abord placé ma toile brut (patron original sans retouche) sur le mannequin, pour évaluer grossièrement ce qui n’allait pas: hauteur, amplitude, coupe, forme.

2) j’ai placé le dos, pour vérifier sa découpe et sa forme.

3) j’ai tendu l’avant, j’ai chassé l’excédent vers le dos, et j’ai fait la même chose pour le dos (j’ai chassé l’excédent vers l’avant) sur le coté. J’ai coupé directement sur le mannequin en laissant 1,5 de marge couture.

4) j’ai ajusté les épaules: en ajoutant du tissus ,en redessinant la forme et en la redécoupant.

5) j’ai dessiné la forme avant et découpé celle ci

7) j’ai travaillé la pince poitrine

8) j’ai ajusté la hauteur en suivant (découpe) la ligne de taille puis en plongeant vers la ligne du dos pour créer la pointe dos

9) j’ai terminé en ajustant la ligne  du dos (chasser l’excédent vers le milieu) 

 

La partie basse:

1) j’ai commencé par ajusté les deux pièces  du dos pour que les coutures soient alignées par rapport  à celle de la partie  haute ! 

 

2) Puis j’ai réalisé mes plis cotés et j’ai réalisé les découpes avant  ! 

 

Ce qui est  bien c’est qu’à force de faire des  toiles , de monter et de démonter je me suis  beaucoup entraîner à faire les plis et j’ai pu organiser l’ordre de montage.

Du coup je ne pense pas  rencontrer de problème  lors du montage  définitif.

Le projet de l’été :Riding habit: le gilet

Pour cette troisième partie je continue en m’attaquant au gilet. Je suis un ordre bien précis: du dessous vers le dessus ! Comme pour un habillage.

Pour le gilet je n’avais pas de patron mais une image de référence ! ce gilet date de 1790/1795; On n’est pas exactement sur la même période mais on peut entrevoir les grand principe de base rien qu’en l’ observant.

http://collections.vam.ac.uk/item/O115763/waistcoat-unknown/#.UMw6TA0nW78.pinterest

Le projet de l'été :Riding habit: le gilet
Le projet de l'été :Riding habit: le gilet

J’ai d’abord dessiné le dos que j’ai agrandis à mes mensuration et j’ai réalisé un moulage du devant à partir de celui ci !

J’ai réalisé trois toiles (après la toile de base et les premières corrections)

Le projet Lady Worsley: La jupe

J’ai commencé se projet en réalisant d’abord la jupe, vous pouvez retrouver le détail de la conception d’une jupe 18eme ici

j’ai choisi  de travailler  sur deux pans de  145 cm de large, avec ouverture/fermeture (poche) sur le coté. J’ai monté  d’abord mes plis

Le projet Lady Worsley: La jupe
Le projet Lady Worsley: La jupe
Le projet Lady Worsley: La jupe
Le projet Lady Worsley: La jupe

J’ai ensuite assuré leurs maintient avec de gros points large cousu à la main, afin qu’il ne bougent pas au moment de la couture machine. J’ai surjeté le bord haut et j’ai ajouté un point droit à 1/2cm du point surjet. Je surjette systématiquement toutes mes coutures (ce n’est peut être pas historique mais cela assure la solidité de la couture et la longévité du costume.

Le projet Lady Worsley: La jupe

j’ai réalisé mon ourlet bas de la même manière: un surjet, un replis et une couture

Puis j’ai cousu le bord (replis) de mes ouvertures/fermetures cotés.

1 2 3 4 5 6

%d blogueurs aiment cette page :