Posts Tagged ‘1750’

Le projet: robe à la française 1770: retouche dernière minute

Vous vous rappelez je vous avez parlé d’un soucis qui m’a fortement travaillé les méninges: le fait que l’on puisse voir le raccord de mes plis coté à l’intérieur du corsage, car je n’avait pas placé une doublure flottante lors de la réalisation des couloirs pour les baleines du buste. J’ai bien essayé de me contenter de ceci:

Le projet: robe à la française  1770: retouche dernière minute

Mais dans mon esprit ce n’était pas possible et l’idée du ce qui ne se voit pas n’existe pas : ne fait pas partie de ma politique (bien que cela soit monnaie courante dans le milieu des costumiers)

J’ai donc entrepris de faire un « cache misère »: j’ai réalisé des goussets que j’ai ajouté pour cacher les coutures

Le projet: robe à la française  1770: retouche dernière minute
Le projet: robe à la française  1770: retouche dernière minute

Je me suis sentie un peu mieux mais pas complètement satisfaite 😉 on va dire que cela fait partie de l’histoire de cette robe ! Voici donc la partie interne une fois terminée

Le projet: robe à la française  1770: retouche dernière minute

Le projet robe à la française: les plis coté

Avant de commencer à réaliser mes plis cotés, j’ai achevé mes finitions interne , en réalisant un surjet et un replis du bord que j’ai marqué au fer puis cousu à la main à l’intérieur.

Pour en savoir plus : j’ai déjà traité ce sujet lors dela conception du corsage de mon anglaise ici:

Le baleinage

Le projet robe à la française: les plis coté
Le projet robe à la française: les plis coté
Le projet robe à la française: les plis coté

Ce qui m’a fait perdre pas mal de temps c’est l’étude des plis coté. Je ne pouvais pas appliquer les plis comme ils sont indiqués sur la patron pour la simple et bonne raison que ma crinoline n’a pas forcément le même volume que celle qui a été utilisé à l’origine.

Les plis donnent la forme et le volume du manteau: c’est pourquoi il doivent l’épouser parfaitement.

Si j’en ai compris le principe dés le début, j’ai quand même beaucoup galéré pour leurs donner un joli tombé et surtout pour avoir une parfaite symétrie. Car une fois trouvé la bonne composition il a fallu refaire la même chose de l’autre coté du manteau.

De plus sur le patron de Norah : chose curieuse , j’ai vraiment eu l’impression qu’il manquait des éléments et dans ce cas précis ce sont les poches.

Bien que je n’ai pas choisi de les réaliser,cela reste une information importante pour bien placer mes plis

Je pensais au début qu’elles devaient se situer au niveau de la couture des pans avant, Mais j’ai trouvé alors qu’elles tombaient trop sur le devant et pas assez sur les hanches.

Alors peut être qu’elles étaient réalisés en fendant le tissu pour créer la fente , là ou les plis change de sens (en bleu sur ma photo)

De plus il a été très difficile de trouver des photos sur le web (même dans les musées)ou il possible de voir clairement cette partie de la robe car à chaque fois les manches (les bras) cache cette partie.

Peut être aussi que ce model n’avait il pas de poches !

Le projet robe à la française: les plis coté
Le projet robe à la française: les plis coté

J’ai bien tenté de faire les fameux plis cotés , mais on voit clairement si l’on compare les deux patrons que c’est partie impossible à gagner de cette manière là! Les deux patrons sont très différents sur cette zone!

Le projet robe à la française: les plis coté
Le projet robe à la française: les plis coté

Je suis donc restée au sur ma première version. Le premier pli dos est couché à l’intérieur du manteau(flèche verte sur la photo de la toile rose plus haut).

Pour fixer mes plis, j’ai d’abord bâtis chaque groupe (droite/gauche), je les ai fixé à la machine au point droit puis je les ai superposé ensuite l’un sur l’autre. j’ai fixé à la main le tout à l’intérieur du corsage.

Le projet robe à la française: les plis coté
Le projet robe à la française: les plis coté

Le projet robe à la française: la pièce d’estomac

j’ai déjà traité ce sujet ici:

réaliser une pièce d’estomac

Mais je vais vous remontrer comment j’ai procédé.

j’ai cousu ensemble : la doublure et la triplure, j’ai tracé mes couloirs au crayon papier puis à la machine . Enfin j’ai cousu mon tissu sur la doublure face endroit contre endroit. J’ai retourné et j’ai marqué les plis au fer.

J’ai enfilé mes baleines et j’ai fermé le haut. Il ne reste plus qu’a poser la décoration dessus

Mais comment la fixer ? en théorie on peut l’épingler sur le corsage ou sur le corps à baleine, perso je trouve que c’est super galère quand on doit s’habiller toute seule, j’opte donc pour ensuite ajouter des bouton pression mais cela n’a rien d’historique.

Le projet robe à la française: la pièce d'estomac
Le projet robe à la française: la pièce d'estomac
Le projet robe à la française: la pièce d'estomac
Le projet robe à la française: la pièce d'estomac
Le projet robe à la française: la pièce d'estomac

Le projet robe à la française, Madame de Pompadour: système d’ajustement du dos

Voici ma triplure et ma doublure dos. Ma doublure est plus longue de 4 cm

Projet robe à la française: le manteau le système de serrage des plis du dos

Je vais préparer le système d’ajustement des plis watteau. je vais enlever une partie sur le centre comme ceci.

Projet robe à la française: le manteau le système de serrage des plis du dos
Projet robe à la française: le manteau le système de serrage des plis du dos
Projet robe à la française: le manteau le système de serrage des plis du dos
Projet robe à la française: le manteau le système de serrage des plis du dos

j’ai ajouté mes œillets (l’utilisation des œillets métalliques n’ont rien d’historique)

Projet robe à la française: le manteau le système de serrage des plis du dos

J’ai voulu optimiser la couture machine: vu le nombre nombre de couches de tissu superposés au niveau des plis du dos (tissu+triplure+plis+triplure+doublure) j’ai choisi de faire une découpe de deux cm du bord haut! j’ai fixé la partie la plus courte à la main.

Projet robe à la française: le manteau le système de serrage des plis du dos

Pour que le système soit fonctionnel : il ne peut pas resté flottant. En fait la triplure est relié au plis watteau par deux coutures verticales. Ce sont ces coutures qui permettent le système d’ajustement. Elles tombent sur les plis centraux et sont donc sont invisibles à l’extérieur.

Projet robe à la française: le manteau le système de serrage des plis du dos
Projet robe à la française: le manteau le système de serrage des plis du dos
Projet robe à la française: le manteau le système de serrage des plis du dos
Projet robe à la française: le manteau le système de serrage des plis du dos
Projet robe à la française: le manteau le système de serrage des plis du dos
Projet robe à la française: le manteau le système de serrage des plis du dos

c’est le moment de finaliser et d’assembler les pièces qui composent le buste du manteau. j’ai ensuite choisi de surjeter et de de coucher la couture que j’ai fixé à la main mais on pourrait très bien replier le surplus de couture sur lui même pour faire un joli roulotté par exemple ou bien opter pour une doublure de type flottante pour cacher les liaisons.

Projet robe à la française: le manteau le système de serrage des plis du dos

Le projet robe à la française: la fermeture avant

J’ai choisi de conserver les compères comme ouverture et fermeture avant et de les cacher ensuite par une pièce d’estomac.

Le projet robe à la française: la fermeture avant

Je conseille vraiment de réaliser cette partie sur mesure. J’ai pris les mesures suivantes: écart haut et écart bas puis j’ai tracé sur papier, j’ai découpé une toile d’essayage à partir de ce dessin et j’ai corrigé avant de me lancer sur la version définitive.

Le projet robe à la française: la fermeture avant
Le projet robe à la française: la fermeture avant
Le projet robe à la française: la fermeture avant
Le projet robe à la française: la fermeture avant
Le projet robe à la française: la fermeture avant

Cette partie est composé du tissu externe+triplure+doublure. J’ai utilisé des baleines en plastique.

Le projet robe à la française: la fermeture avant

Seulement voilà après réflexion il n’y avait pas assez de marge pour pouvoir glisser la pièce d’estomac entre le corsage et les pièces d’ouvertures/fermetures, j’ai défait et repensé cette partie puis je l’ai remonté. En effet je dois pouvoir la glisser en dessous et pouvoir l’épingler.

Le projet robe à la française: la fermeture avant
Le projet robe à la française: la fermeture avant

1 2 3 4 5

%d blogueurs aiment cette page :