Bibliothèque virtuelle

Gallica = le site de la Bibliothèque Nationale Française 

Barde, F.-A.. Traité encyclopédique de l’art du tailleur , par F.-A. Barde…. 1834. http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5609840h.r
395pages. Le premier chapitre montre que l’art du tailleur est vraiment considéré comme un Art (et réfère implicitement à un travail de haute qualité). La mode, par contre, semble un concept + frivole. Détaille l’importance des différences de conformations. Parle des nouvelles inventions, telles le mètre -ruban, mais aussi + extraordinaires comme l' »Epaulimètre », afin de prendre les mesures les + exactes possibles selon les morphologies. Détaille l’habit à la française. Commente diverses sortes d’habit dont les gravures sont aussi en fin de volume (pages 283 et suivantes). Conseils d’habillement selon les conformations. Par contre, quasi pas de patrons. Aussi quelques conseils pour les femmes.

Barde, F.-A.. Table raisonnée des matières contenues sur les 159 planches composant l’Atlas de la science générale du tailleur , avec notes explicatives ; suivie d’observations et de prescriptions pour la meilleure application de la méthode Barde 1844.http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5431954r.r
33 pages. Série de tableaux de tailles. 

Bentayou, P.-Jules. Méthode pratique de coupe par les mesures déposée de P.-Jules Bentayou, tailleur.http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k2026104
45 pages. Semble un résumé de ses leçons. Attire l’attention sur certains points lors de la prise de mesures. Précise que son tableau est fait pour les hommes se tenant droit. cent. = cm . Tracé de la redingote, de la veste, du pardessus, du gilet, du pantalon, de la culotte. Différencie la mode française de l’américaine. Pour les dames : un gilet. Une leçon sur la tenue renversée et voûtée

Blanc, Charles (1813-1882). L’art dans la parure et dans le vêtement . 1875. http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k56563474.r
389pages Part de l’exemple de la nature pour détailler diverses règles sur l’ornement (composition, répétitions, alternance, symétrie …). Parle des arts décoratifs. La seconde partie du livre (p72 et suivantes) est consacrée à la parure des gens. Traite surtout de critères esthétiques : de l’influence des lignes sur la silhouette, des couleurs, du choix de coiffures, de manches, … Aborde le choix d’accessoires selon différents types morphologiques féminins (ex : le châle engonce les femmes petites, faire paraitre un pied moins grand, …). Quelques références à des tableaux de peintres et histoire ancienne (Egypte pharaonique, ..) Un chapitre sur le choix des bijoux.

Boullay, Benoît. Le Tailleur sincère, contenant ce qu’il faut observer pour bien tracer, couper et assembler toutes les principales pièces qui se font dans la profession de tailleur , par le sieur B. Boullay. 1671. http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k58176028
111 pages. L’ouvrage est publié avec la permission du roi et commence par le manteau royal. Suivent d’autres habits somptueux : robe de prince, manteau de chevalier de l’Ordre, chappe d’évèque, camail, … Et pour personnages de rang moindre : cappo de page, manteau des Comptes à demy plein fond,… diverses robbes (échevin, prieur, …), des casaques, …. et même un habit de pauvre ! Pour les femmes : un manteau d’amazone
Quelqu’un sait combien vaut 1 aulne (mesure de référence dans l’ouvrage) ? Plusieurs tracés d’arc de cercle se font à la ficelle. 

Compaing, Guillaume (père). L’Art du tailleur, ou Application de la géométrie à la coupe de l’habillement … par M. Compaing…. 1828.http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5551429r
C’est avant tout un cours de géométrie. Les 90 premières pages illustrent différentes formes géométriques. Ensuite, différentes sortes d’habits masculins à basques. Les planches 28 et suivantes expliquent comment tracer

Dartmann, G.-H.. Manuel du tailleur , par G.-H. Dartmann,…. 1837. http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k58181461
290 pages. La première partie détaille comment prendre les mesures à l’aide de bandelettes de papier. Classe les morphologies en divers cas. La seconde partie explique comment exploiter les repères sur ces bandelettes afin de tracer le modèle sur le tissu. Tracé de divers vêtements, comme l’habit, la redingote,.. La troisième partie traite de vêtements particuliers ou professionnels : carrick, manteau de notaire, … un chapitre sur la toge. Divers bonnets professionnels. Une section sur le décor, la chamarrure. En fin d’ouvrage, plusieurs pantalons ; et une tenue d’amazone féminine. Note sur les dangers des routines. Information sur les blasons afin de ne point commettre d’impair sur les couleurs de la livrée..Son intéret est d’expliquer les subtilités entre différents vêtements, et aussi quelques trucs de métier pour améliorer le seyant des vêtements.

Demay, Germain (1819-1886). Le costume au moyen âge, d’après les sceaux . 1880. http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k95365f
500 pages. Ce que sont les sceaux, les cires, … leurs usages. Les sceaux semblent faciles à dater et leur origine géographique est connue. Décrit les vêtements royaux et des Dames selon les époques. Les chevaliers en armures, aussi. (pièces d’armures, armes, harnachement du cheval). Gros chapitre d’armoiries, blasons et héraldique. Vêtements de quelques professions (maires, dignitaires de l’Eglise). Mais aussi …. comment s’habillaient les anges Bref : une belle étude sur les vêtements médiévaux faite par un historien du 19 ème. Ne peut servir de source documentaire unique mais la comparaison avec des découvertes récentes en matière de vêtements médiévaux pourrait s’avérer très enrichissante.

Despax, Jules (de Samatan). Le Livre tailleur, enseignant la coupe des vêtements en quinze minutes avec démonstrations et en une heure sans maître , par Jules Despax (de Samatan)…. 1871.http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k58201885
190 pages . Précise les aisances selon les différentes épaisseurs d’étoffes. Toutes sortes de vêtements de l’époque pour hommes, femmes, enfants ; et même livrées, soutane, dorsay,…. Conseil pour les pantalons à guêtres. On part d’une verticale et d’une horizontale, et on reporte les mesures sur ces droites pour tracer les patrons. Il y a des tableaux de mesures à reporter selon les tailles. Il y a aussi des tableaux pour quelques cas particuliers (dos voûté, épaules basses, très maigre, … ) un large choix de manteaux hommes.

Falcot, P Traité encyclopédique et méthodique de la fabrication des tissus 1852 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5535178w
750 pages

Michel, Francisque (1809-1887) Recherches sur le commerce, la fabrication et l’usage des étoffes de soie, d’or et d’argent et autres tissus précieux en Occident, principalement en France, pendant le moyen âge 1852 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5818281t
400 pages 

Garsault, de. Art du tailleur, contenant le tailleur d’habits d’hommes, les culottes de peau, le tailleur de corps de femmes et enfants, la couturière et la marchande de modes . 1761. http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k108876j.r
80 pages. Ici aussi, les s ressemblent à des f. Toutes les gravures mentionnées dans l’ouvrage se trouvent dans les dernières pages (et je ne sais pas comment ouvrir 2 fois ce fichier pour les mettre en vis-à-vis) Aucunes mesures sur les croquis. Un petit récapitulatif historique. Traite des vêtements francais de l’époque (justaucorps, veste, culotte, … ) y compris certaines pièces typiques à quelques professions (Soutanelle des écclésiastiques, Robe des magistrats). Un rappel de quelques points de couture. Les différentes mesures à prendre sur corps (mais pas comment exploiter ces mesures pour tracer le patron). Le montage des vêtements est relativement bien détaillé (comment faire les boutonnières, par exemple). Quelques conseils sur les culottes de peau. Anecdote: la baleine était encore considérée comme un poisson à cette époque. Conseils sur l’essayage de divers corps (corps = le vêtement au dessus de la chemise, et qui emboîte le torse). Différencie le métier de tailleur de celui de couturière, et ce que chacun a le droit de faire. Bref : intéressant pour la description des techniques de l’époque

Guerre, Alice (Mme). Nouvelle méthode de coupe et manière de faire ses robes soi-même , par Mme Alice Guerre,…. 1892http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5554876q
492 pages. Méthode que cette enseignante a diffusé pendant 15 ans auprès de jeunes élèves. 1ère partie : tracé du corsage. Prise de mesures. Commence par les conformations régulières. Tracé de corsages ronds et à basques.Plusieurs sortes de manches. Conseils pour l’essayage. Modifications pour les conformations irrégulières. 2ème partie : confection de jaquettes, visites (avec les manches si particulières), rotondes. 3ème partie : Matinées, jupes, robes de chambre, princesses, polonaises, corsages de bal. En fait, on part de son tracé de corsage de base pour faire les autres vêtements. Si on utilise un jour cette méthode, on fera une toile du corsage de base avant de s’aventurer dans les autres pièces vestimentaires. Dans la 4ème partie : divers vêtements d’enfants. 5ème partie : lingerie dames. Notamment plusieurs chemises et un jupon à traîne. Aussi homes et enfants (dont des tabliers). Le livre se termine par divers conseils d’apprêts et de couture.

Grand’homme, E. (Mlle). Coupe et confection de vêtements de femmes et d’enfants , par Mlle E. Grand’homme. (Cours fait aux élèves des écoles communales du IXe arrondissement de la ville de Paris.). 1884. http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k56572013
130 pages. Destiné à l’origine pour enseigner à des jeunes filles d’une douzaine d’années, afin qu’elles puissent se débrouiller seules pour vêtir leur maisonnée ; et aussi à acquérir de bonnes bases pour celles qui se destinent à la profession.
Décrit comment prendre les mesures. La méthode propose de faire un patron à partir d’un rectangle duquel on soustrait diverses parties. Il y a également des mesures de vérification des patrons. Tracé de la robe à basques, de la robe princesse (différent de ce qu’on appelle actuellement la découpe princesse), du caraco, chemise, pantalon (vêtement de dessous). Quelques tracés de patrons pour fillettes, jeunes garçons, layette. En fin de livre, un examen pour tester vos connaissances 

Hefner-Alteneck, Jakob Heinrich von (1811-1903) Costumes du moyen âge chrétien : d’après des monumens contemporains. I. Depuis les temps les plus reculés jusqu’à la fin du XIIIe siècle . Vers 1850 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k660208
300 pages 

Jullien, Adolphe (1845-1932). Adolphe Jullien. Histoire du costume au théatre depuis l’ origine du théatre en France jusqu’à nos jours …. 1880. http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k56816535
430 pages. Théâtre et Opéra. Parle des acteurs et auteurs en citant diverses anecdotes. Plusieurs dessins de costumes. Souligne l’incohérence de porter des vêtements de cour pour jouer des tragédies antiques. Mais au 17ème siècle, les acteurs possédaient très peu de costumes. Un chapitre sur le dénuement du théâtre anglais. Davantage une histoire des acteurs et leurs rapports aux costumes qu’une histoire des costumes. 

La Bye, H.-C. de. Nouvelle théorie de la coupe , par H.-C. de La Bye,… 3e édition. (1869) http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5820849g
105 pages. Methode basée sur la grosseur poitrine, par une prof. Surtout pour hommes. Peu de mesures à prendre. La qualité du scan n’est pas extra. Tracé de divers vêtements d’hommes : corsage, pardessus, dorsay, uniforme … Spécificités pour hommes minces et gros, épaules hautes et basses. Plusieurs pantalons, spécificités pour jambes arquées. Pour les femmes : amazone et pardessus.

Schefer, madame. Methode de coupe et assemblage pour robes de femmes . 1891. 10ème éditionhttp://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k204052z
290 pages. (+ Vêtements d’enfants, trousseau et layette) Prise de mesures. Tracé de divers corsages dames : rond, à basques (plusieurs variantes) et quelques robes pour fillettes. Tracé de vêtements d’époque : robe-redingote, matinée, corsage de bal. Pour les jeunes garçons : blouse, veste, gilets, pantalons, chemise. Divers vêtements de dessous constituant le trousseau (chemises, cache-corset, camisole, pantalon, …) Articles de layette. une méthode de tracé géométrique étapes par étapes (faut relier les points). Donne aussi des explications pour l’assemblage

Thirifocq, Louis-Eugène-Constant (Le Frère). Le nouveau livre du tailleur . 1881. http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k108047d
90 pages. Méthode de tracé se basant sur celle de Compaing. Précisions sur les vêtements de différentes professions. Présente aussi le système Scariano, basé sur la triangulation.
Les illustrations se trouvent en seconde partie de l’ouvrage (p50 et suivantes). Le texte renvoie sans cesse à ces croquis, ce qui en rend la lecture assez hermétique si on n’a pas le dessin sous les yeux. Nombreux conseils, notament pour l’apprèt et l’essayage.

Egalement sur ce site, un périodique « Les Modes » (édité entre 1902 et 1937). Intéressant si vous ciblez une année précise (mais toutes ne sont pas représentées) http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb32817646w/date.r

sources :http://gallica.bnf.fr/?lang=FR
syntèse: Nebula

E. Pemjean Le Livret de la Corsetière 1933 http://www.haabet.dk/Le_Livret_De_La_Corsetiere/index.html#78
Parle de l’apprentissage d’une jeune fille au métier de corsetière : qualités requises, comment se passe l’apprentissage,..
On y trouve aussi des conseils utiles pour la réalisation des corsets actuels, comme des astuces de métiers, des notions d’anatomie.

ANTIQUE PATTERN LIBRARY :http://www.antiquepatternlibrary.org/html/warm/catalog.htm

1 site dédié aux « ouvrages de dames » http://www.gutenberg.org/etext/20776
Bref : une mine pour tout ce qui concerne broderie, crochet, filet, dentelles, …. en plusieurs langues, dont français, anglais, allemand, mais aussi néerlandais et italien. Et notamment plusieurs ouvrage de Thérèse de Dillmont, pour les personnes qui connaissent. Il faut fouiller et faire votre marché … pas vraiment le temps de tout chroniquer pour ma part.

Archives.org: un joli choix de livres pour faire des patrons anciens

Thérèse de Dillmont : Encyclopédie des ouvrages de dames: http://www.gutenberg.org/ebooks/20776

de la broderie, du crochet ancien et du tricot http://www.knitheaven.com/vintagepatterns/embroideryindex.htm#image_67

http://beetonsbookofneedlework.com/
Beeton Livre de Couture , par Mme Isabelle Mary Beeton (1836 – 1865), publié en 1870, est un ouvrage de référence classique pour tous les artisans, débutants et chevronnés. Il contient des descriptions et des instructions illustrées par 600 gravures de modes de frivolité, les modèles au crochet, des modèles à tricoter, des modèles de compensation, motifs de broderie, des modèles en dentelle, guipure points d’Art, le travail de Berlin, les monogrammes, les initiales et les noms, les travaux d’oreillers, et des points de dentelle.

http://encyclopediaofneedlework.com/chapter_1.html
ENCYCLOPÉDIE DE COUTURE
Par 
Thérèse de Dillmon

Le corset 1905: Docteur O’FOLLOWELL
http://fr.wikisource.org/wiki/Le_Corset_(1905)
et
le corset à travers les âges : Ernest Leoty
http://fr.wikisource.org/wiki/Le_Corset_%C3%A0_travers_les_%C3%A2ges

 

L’officiel de la mode
http://patrimoine.jalougallery.com/lofficiel-de-la-mode-archivesp-13-1920.html

L’art de la coiffure des dames françaises par legros :Coiffures 1768
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b86157476.r=.langFR

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b8615748m.r=.langFR

L’art de se coiffer soi-même en 1828 
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5818067v/f11.image.r=.langFR

livres de patrons bonnets et tabliers 1916
http://www.flickr.com/photos/14033721@N06/sets/72157605023655166/

magazines d’époque victorienne et édouardienne
http://www.digitalchangeling.com/sewing/periodResources/index.html

Le corset 1905: Docteur O’FOLLOWELL
http://fr.wikisource.org/wiki/Le_Corset_(1905)
et
le corset à travers les âges : Ernest Leoty
http://fr.wikisource.org/wiki/Le_Corset_%C3%A0_travers_les_%C3%A2ges

Magazine de mode De Gracieuse : à consulter en ligne

http://www.geheugenvannederland.nl/?/en/zoekresultaten/pagina/1/Fashion%20magazine%20De%20Gracieuse/(isPartOf%20any%20’GMDH01′)/

 

merci aux fées du forum les fées tisseuses pour leurs recherches sur le web :
http://lesfeestisseuses.xooit.com/

 

 

Laisser un commentaire