projet Sailor Saturn et Sailor Jupiter versions No flutter: Les bloomers

 

Les blooomers (culottes fendues) on été réalisé à partir de ce patron. 

J’ai  coupé le patron pour qu’ils soient  plus courts  !  et j’ai modifié le montage parce qu’a l’origine les bloomers sont des culottes ouvertes (fendues à l’entrejambe) ! 

J’ai déjà réalisé une version complètement historique ici: Bloomer saloongirl  (patron et méthode de montage)

(suite…)

Le projet 3en 1: version 3 La sorcière de l’ouest du Magicien D’oz

Quand on  va au travail, on élève ses enfants, on coud, on entretient un site , on se laisse parfois débordée.  Lorsque j’ai repris La MAJ du site, j’ai tout bonnement sauter un ou deux articles que je pensais avoir publié.  Me voilà donc aujourd’hui de retour sur ce projet.  j’ai été très productive cet hivers. Je prévois de faire la séance photo en octobre  pour Halloween.

Pour cette troisième version j’ai choisi la sorcière de l’ouest du magicien D’oz, il existe plusieurs version de ce personnage. 

(suite…)

Le projet Lady oscar : L’épée, son fourreau et le porte épée, l’écharpe

Voici l’épée de cour : lest une arme créée dans la deuxième moitié du xviie siècle et utilisée encore jusqu’au début du xxe siècle. Plus courte que son ancêtre (L’épée rapière) et exclusivement ou presque conçue pour l’estoc, elle est reconnaissable à sa garde en figure de huit. Évolution toute en finesse et en rapidité de l’ancienne rapière, elle est quasiment réservée au duel et aux entraînements et compétitions dans les salles d’armes : elle n’apparaît que très peu sur les champs de bataille, où on lui préfère le sabre pour la cavalerie et la baïonnette pour l’infanterie, par ordonnance de Louis XV en 1767. (source wikipédia)

Pour rentrer en convention, il faut que l’épée ne soit pas dangereuse  !!! j’ai  donc opter pour l’épée en plastique en espérant que cela soit suffisant  !! 

(suite…)

La robe de sénateur « nouvel espoir » de la « princesse leia » version officielle: Les macarons et le blaster


Voyez vous , je suis souvent seule lorsque je me prépare, je ne m’imaginais pas en train de refaire mes macarons à chaque fois.
Même si j’ai les cheveux longs, je ne pense pas avoir assez de cheveux pour avoir ce rendu.
Mais je trouvais dommage en même temps d’utilisez une perruque.
J’ai donc inventé les macarons amovibles
J’ai utilisé des buns recouverts de faux
cheveux et des extensions de 60 cm de long.12

(suite…)

1 2 3 124

%d blogueurs aiment cette page :