Projet: Robe XVIIIe Polonaise française:le patron

Oui nous y voilà je dois dire que les deux derniers mois j’ai été super productive et très inspirée silvestergrüße. C’est vrai je m’étais trompée dans mon article : il faut toujours parler de ce que l’on a expérimenté, alors voilà après avoir réalisé un tuto intégral sur la robe anglaise XVIIIeme retroussée à la polonaise, j’ai eu envie de potasser concrètement la robe polonaise française pour bien en comprendre les différences herunterladen.

Donc me voici me jetant à coeur perdu dans ce nouveau projet: il n’est pas en temps réel: non en fait à l’heure ou est publié cet article la robe est casi finie auf spotify songs herunterladen.

La robe polonaise française est beaucoup moins complexe à réaliser que l’anglaise. Le montage est assez simple. Je dirais que seul le pliage “origamique” du dos peut légèrement ralentir le montage mais cela nous le verrons plus tard 🙂 Donc fatalement elle m’a pris beaucoup moins de temps converter for free german.

sources:
Jacques RUPPERT, Madeleine DELPIERRE, Renée DAURAY-PIEKOLEK, Pascale GORGUET-BALLESTEROS édition 2007

Projet: Robe XVIIIe Polonaise française:le patron
Projet: Robe XVIIIe Polonaise française:le patron

C’est un patron très simpliste : 4 pièces au total youtube video ohne programm downloaden.

Mais je ne pense pas qu’avec celui ci on puisse avoir assez d’amplitude au niveau du dos pour effectuer les plis. d’ailleurs je pense qu’il n’y en a même pas au centre raft game for free.

je me suis basée sur cette robe: Kelvingrove Art Gallery and Museum, Glasgow, MET pour choisir mon patron.

Projet: Robe XVIIIe Polonaise française:le patron
Projet: Robe XVIIIe Polonaise française:le patron
Projet: Robe XVIIIe Polonaise française:le patron
Projet: Robe XVIIIe Polonaise française:le patron

J’ai choisi celui ci a cause du pliage dos et du nombre de plis qu’il proposait for free on good days.

Je me suis orienté vers un patron de Norah Waugh :The cut of womens clothes de 1780

 

Sur le patron

Les deux pièces qui ressemble à un corsage en haut à gauche sont en fait la doublure : la robe est composé des deux grosses pièces pur lieder kostenlosen.
On y vois des coulisse ou des pseudo coulisse (trompe l’oeil ? ) car aucun système n’est indiqué sur le patron , il y a 4 plis milieux dos et deux grands pans coté/devant

j’ai du modifié un certain nombre de chose sur ce patron :

-la forme de la partie avant

– l’ajustement

– et la longueur

On peut se demander si en ne transformant pas une version courte en longue , le poids ne va pas déformer le tombé et la forme de la robe : je vous l’affirme il n’en ai rien battlefield 4.

 

j’ai donc réalisé une toile en plastique qui m’a servie à m’entraîner pour le pliage

puis j’ai refais une autre toile en tissu pour la forme, les mensurations et la longueur amazon prime im ausland herunterladen.

Pour le pliage : c’est ce qui m’a pris le plus de temps car il faut plier et monter en simultané les pièces . J’ai défais et refais 3 fois pour bien en comprendre l’ordre et le sens.

La robe à une bonne amplitude qu’il faut donc résorber par les plis, mais elle n’est pas aussi large qu’une anglaise retroussée.

Pour résumer :Les plis centraux et de cotés sont doubles et superposés

J’ai du réaliser un pli supplémentaire partant de la poitrine et filant en diagonal jusqu’au dos/taille pour résorber un pli disgracieux au niveau de la taille. ce sui donne grossièrement ceci  ^^

Projet: Robe XVIIIe Polonaise française:le patron

2 Comments on Projet: Robe XVIIIe Polonaise française:le patron

  1. fubuki
    27 février 2021 at 14 h 31 min (51 années ago)

    j’aimerai bien voir ce que cela a donné Odile, si tu as une photo, je pourrais ainsi voir si c’est l’idée que je m’en faisais en volume ^^

    Répondre
  2. Odile
    27 février 2021 at 14 h 31 min (51 années ago)

    Très belle réalisation. Moi celle que j’ai fait, j’ai opté sur la polonaise française de Maurice leloir, sans plis comme celles du patron de Nora, qui est plutôt dans le style anglaise. On voit bien la transition qui part de la polonaise et qui arrivera progressivement aux robes à l’anglaise plutart.

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.