Projet:La robe D’Héra :le corps à baleine

Sur ce genre de corsage (1665 environs), le baleinage est intégré. Cela veut dire que le corsage est ultra baleiné dans la doublure en invisible pour avoir à l’exterieur un aspect lisse , bombé et coqué. 

550079 487105874644728 2125434271 n

Je n’avais pas envie de baleiner directement mon corsage. 

Pour le lavage c’est délicat et puis surtout ,  ce corsage est particulièrement technique à monter, je me suis dis que si je réalisais un corps indépendant, je n’aurais plus pour un autre projet de ce type qu’à réaliser un autre corsage, sans me soucier du baleinage.

En gros j’ai donc réalisé un corps à baleines et un corsage qui se tend par dessus.J’avais déjà vu des doublures baleinées fixées(maintenues) par pression sur certains corsages(doublure amovible). Je me suis dis que cela pourrait fonctionner même sans pressions. 

j’ai choisi un corps à baleines de 1660/1670 pour accompagner le corsage.

417066 488212461200736 776384539 n

536435 488212424534073 1193783374 n

598553 492008967487752 1947804313 n 

574677 492008947487754 94717445 n

386540 492008984154417 27154839 n-copie-1

j’ai utilisé  comme à mon habitude sur ce genre de corps , des colsons en guise de baleines. Cela donne un bon aspect coqué idéal pour ce genre de production. Léger, flexible, rigide, lavable  et resistant à la chaleur. 

j’ai donc pu ensuite attaquer le corsage ^^  

Elodie Martins: recommande Couture-urbaine ^^

Elodie Martins: http://www.facebook.com/pages/Elodie-Le-Meilleur-Patissier-M6-Officiel/447895505247225?fref=ts qui a participé   à l’émission :Le meilleur pâtissier de France M6 recommande Couture urbaine dans un article  paru ce mois  ci : Créative magazine

http://www.facebook.com/creativemag

557908_338818779553426_508237869_n.jpg

Cliquez sur l’image  pour l’agrandir

541350_437436996341701_1000557027_n-copie-1.jpg

et quand je le lui dis merci sur facebook, elle me répond :

« de rien…tu me fais rêver aussi »

La notion du bien fini: donner le meilleur de soi

on va l’ecrire en gros : ce message ne s’adresse pas aux débutantes … 

Aujourd’hui je vais vous parler de la notion du bien fini.

Le bien fini ce n’est pas les finitions .

Le bien fini c’est avoir la conscience de vouloir réaliser les  choses de la façon la plus convenable qui soit pour soi et pour les autres.

En surfant sur  le net, je peux lire et voir toute sorte de chose

J’ai souvent mon poil qui se hérisse.

Dans la communauté des costumés  règne une certaine hypocrisie par rapport à la réalisation et le soin et le temps qui est accordé aux costumes.

On peut lire des : « je l’ai réalisé à l’arrache, je ne lis jamais un patron,  je ne réalise pas de toile, mon corsage ne se ferme pas dans le dos,  peu importe je pose toujours de face, je n’ai jamais été aussi vite pour coudre un costume..  je n’ai pas surjeté, d’ailleurs je n’ai même pas fait d’ourlet … , je monte mes manches au petit bonheur la chance, j’ai fais n’importe quoi et ça marche, je l’ai monté en deux jours»

On peut voir : des  costumes non repassés mais pire encore, des costumes montés sans repassage (je n’imagine même pas  comment les pièces doivent  se raccorder), des dedans  avec des fils qui dépasse partout,  limite déchiré,  un dedans même pas digne d’une toile, des manches montées vrillées, froissé, pas centrées,  avec des plis coincés, des bords d’œillets dos tout gondolés, des trous bruts qui s’effiloche.  Des caches misères à  plus n’en finir : galons collé par-dessus un bord pas fini.

On peut aussi lire suite à ce genre de réalisation :

  • Ouah !! C’est beau !! ouahhh tu bosses bien !!
  • Ou alors : ben oui c’est pas très beau, mais si cela lui plait ainsi …

L’hypocrisie ou le malaise du dedans.

Quand on parle du bien fini  cela dérange. Car on fait appel à la conscience souvent bien lourde des gens. Donc forcément je dérange.

Quand je dis : il faut repasser  son costume en cours de réalisation, écarter ses coutures, mettre des baleines sur les bords œillets, faire une toile, poser un biais … je me fais traiter de personne non constructive, pire médisante et jalouse

Mais de quoi pourrais-je être jalouse ?

Mes costumes tombent bien. Mon dedans et aussi propre que l’extérieur. Dois-je être jalouse des imperfections des autres ?

Ne progresse t-on pas en  faisant en sorte  de réaliser  au mieux chaque étapes de réalisation ?

Quoi de plus constructif que de commencer par   le commencement : le repassage et la toile par exemple ?

Pourquoi ce genre de costumières se sentent elles accusées  lorsque je parle technique ?  peut être qu’elles ont un gros soucis de concience.

 Et pourquoi en arriver à ce stade ?Parce qu’à vouloir courir  à toutes les manifestations,  cela devient la course au costume. Qu’il faut avoir une tenue différente pour chaque occasion . Et que du coup on peut se dire : au diable le surjet, la doublure, les plis dos de mon anglaise, tans pis pour le repassage. Elles en oublient  la base même de la sortie : échanger la passion du beau costume. Elles préfèrent être « la jolie fille prise en photo par le photographe » , la plus populaire, celle qui aura le plus de « que tu es jolie ».

Quelle tristesse … Un costume demande du soin, du temps, de la technique, il doit être beau dedans comme dehors.

Bref je ne jupe pas les débutantes,  j’ai été une débutante, j’ai fais des erreurs, mais l’important n’est pas la, l’important c’est de progresser et d’apprendre, pas de faire  du moins bien et de s’en contenter. Non,  fermer les yeux ,  ne rend pas service,  oui, dire les choses  fait avancer.

Je suis bien en phase avec ma conscience en ce qui concerne mon bien fini  et mon dedans, non ce n’est pas du perfectionnisme  que de travailler proprement..

C’est logique et normal, et tans pis pour les consciences de ses costumières si je dérange, si j’ai touché une seule personne avec cet article alors j’aurais déjà gagné.

A présent place aux images.. A vous de juger mon travail  et ma vision de la chose:

projet star wars en cours de réalisation: mon bien fini en images

finitions 8651

finitions 8653

finitions 8652

finitions 8654

finitions 8655

finitions 8658

finitions 8659

finitions 8660

finitions 8661

Le bien fini: c’est l’art de réaliser ce qui ne se voit pas parfaitement aussi ..c’est savoir recommencer, découdre, recoudre plusieurs fois quand on s’est trompé et ne pas se dire : tant pis de toute façon cela ne se voit pas.

c’est aussi avoir sa conscience pour soi ^^


Projet:La robe D’Héra :les plumes de paons

555509_439716512716998_2137373950_n.jpg

si  trouver des Elytres ne fut pas un problème pour  la fabrication des plumes de paons se fut autre chose. 

J’aurais pu opter pour l’achat de plumes: je les ai  trouvé trop fragiles. Et puis cela aurait été onéreux.

Très vite j’ai eu l’idée de les réaliser en organza, de jouer avec la transparence , en superposant des couches de couleurs à la manière de la technique de l’aquarelle.

ma première tentative ne fut pas  un succès. La principale raison  , c’est  que pour l’organza il faut prendre un ton  plus vif que la couleurs que l’on veut. En effet  à l’achat : la couleur est faussée et toujours plus forte, car le tissus est enroulé sur lui même, mais dés que l’on travail  sur une ou deux couches,  le tissu perd son intensité. 

j’ai donc du racheter  l’intégralité des couleurs.

Dans un second temps un autre problème est pas des moindre, fut de déterminer de quelle manière j’allais  lier les couches entre elles.

et enfin comment tendre suffisamment le tissu afin que celui ci ne gondole pas au moment de la couture.

j’ai essayé, encore essayé, toute sorte de  tentatives durant 4 jours.

et puis j’ai trouvé ^^ 

http://couture-urbaine.over-blog.com/article-tuto-realiser-des-appliques-en-organza-108368043.html

389064 444950258860290 319275639 n

555852 444943445527638 614454215 n

544377 446034705418512 794870829 n

1 91 92 93 94 95 135

%d blogueurs aiment cette page :